Trois questions à Sirad M.A. boursière du gouvernement français

L’Ambassade de France à Djibouti soutient chaque année de nombreux djiboutiens dans leurs projets d’études et de formations. En 2017, la France a déjà accordé près de 70 bourses à travers différents programmes (bourses du gouvernement français, bourses pour des stages courts, bourse d’excellence, etc.). Elle prend aussi directement en charge de nombreuses formations.

JPEG
Diplômée d’une licence en Système d’information géographique (SIG) obtenue à l’Université de Djibouti, Sirad Moussa Arred s’apprête à rejoindre la ville d’Amiens dans le Nord de la France pour suivre un Master Dynamiques et Géographie des Territoires au sein de l’Université de Picardie. Elle bénéficie pour cela d’une bourse du gouvernement français destinée aux meilleurs étudiants titulaires d’une licence de l’Université de Djibouti.

Sirad, peux-tu nous parler de ton projet d’études ?

Après avoir commencé ma scolarité dans la région d’Ali Sabieh, j’ai rejoint l’Université de Djibouti pour suivre un cursus en système d’information géographique.

J’ai déjà eu l’occasion d’effectuer deux stages pendant ma licence. Ma première expérience s’est déroulée au sein de la Direction de l’Urbanisme et de l’Habitat au sein du Ministère de l’Environnement, c’était une mission très enrichissante. Pour mon deuxième stage, j’ai rejoint le service pilote de Djibouti Telecom où j’ai travaillé sur la localisation des trajets de la fibre optique. Là encore, j’ai beaucoup appris.

Une fois mon master en France terminé, je souhaite revenir à Djibouti pour trouver un emploi en lien avec mes compétences en cartographie, planification et localisation.

Pourquoi as-tu souhaité partir étudier en France ?

J’ai toujours rêvé d’étudier en France mais pour cela j’avais besoin d’obtenir une bourse et un soutien financier. J’ai travaillé dur et je suis fière d’avoir réussi à terminer première de ma classe.

Grâce à mes bons résultats, j’ai eu le choix entre plusieurs destinations pour suivre mon master : la France, la Chine ou le Maroc avec lequel l’Université de Djibouti à un partenariat. J’ai choisi de partir en France pour la réputation de ses universités et parce que c’était mon objectif depuis toujours.

Comment imagines-tu tes études à Amiens ?

Le Master Dynamiques et Géographie des territoires accorde une place importante aux stages et à la professionnalisation. Je pense donc être très occupée à la fois par les cours et par la recherche de nouvelles expériences professionnelles.

J’espère aussi pouvoir rejoindre des associations et des clubs sportifs pour rencontrer d’autres étudiants et continuer à pratiquer le handball.

Je suis très honorée de pouvoir étudier à l’Université de Picardie et je tiens à remercier sincèrement la France pour son aide et tout particulièrement les agents de Campus France qui m’ont accompagnée.

Vous avez un projet d’études en France ? Renseignez-vous ici.

Légende : accueil d’une étudiante à Campus France
JPEG

Dernière modification : 25/09/2017

Haut de page