Visite de l’observatoire géophysique d’Arta

Le 15 décembre 2016, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Dr. Nabil Mohamed Ahmed, et le conseiller de coopération de l’ambassade de France, M. Dominique Richard, ont procédé à une visite des nouvelles installations du laboratoire de géophysique d’Arta.

C’est en 1973, à la suite d’une crise sismique largement ressentie à Djibouti, qu’un observatoire géophysique a été créé sur la montagne d’Arta, située à une demi-heure à l’Est de Djibouti-ville. L’observatoire est actuellement géré par le Centre d’étude et de recherche de la République de Djibouti (CERD) avec le soutien scientifique de l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP) et l’appui de la coopération française. Il enregistre la sismicité dans le golfe d’Aden, la mer Rouge, le golfe de Tadjourah ainsi que les phénomènes de nature volcanique du secteur.

JPEG

MM. Eric Jacques, Alexandre Nercessian, Arnaud Lemarchand, de l’IPGP actuellement en mission, et M. Jalludin Mohamed, directeur général du CERD, ont assuré la présentation des nouveaux équipements d’acquisition des données du réseau local ainsi que le traitement des données sismiques.

Dernière modification : 19/12/2016

Haut de page