Un financement AFD de 7 millions d’euros pour la santé mère/enfant à Djibouti

JPEG
Aujourd’hui, une convention de financement d’un montant de 7 millions d’euros a été signée entre la République de Djibouti et l’Agence Française de Développement (AFD) avec, coté djiboutien, M. Ilyas MOUSSA DAWALEH, Ministre de l’Économie et des Finances chargé de l’Industrie, et du Dr Kassim ISSAK OSMAN, Ministre de la Santé, et côté français M. Christophe GUILHOU, Ambassadeur de France, et M. Ignace MONKAM-DAVERAT, Directeur de l’AFD à Djibouti. Cette convention illustre le soutien de l’AFD à la République de Djibouti pour atteindre les objectifs fixés en matière d’amélioration de la santé maternelle et de réduction de la mortalité infantile d’ici à 2020.

Ce nouveau financement de l’AFD vise à fournir à la population djiboutienne un lieu d’accouchement proche et sécurisé, avec des références rapides pour les soins obstétricaux et néonataux d’urgence. Ces fonds permettront d’élever aux meilleurs standards les équipements des maternités et pédiatries des structures hospitalières (Peltier, Balbala, Dar-el-Hanan), la création de nouvelles maternités à proximité des zones densément habitées (Wahle Daba, Arhiba, et Farahad), et la réouverture du bloc chirurgical du CMH de Tadjourah pour les césariennes, tout en accompagnant la formation des sages-femmes.

Le secteur de la santé est un secteur d’intervention prioritaire de l’AFD depuis une dizaine d’années. Dès 2005, l’AFD a octroyé 6 millions d‘euros à la lutte contre le VIH/SIDA et la tuberculose, via notamment le renforcement du Centre national de transfusion sanguine et du laboratoire de l’Hôpital Général Peltier, la création d’un Service des maladies infectieuses, la construction et l’équipement d’un hôpital du jour au sein de l’Hôpital Général Peltier et l’organisation du dépistage et de la prise en charge des patients co-infectés.

A travers ce nouveau financement, la France inscrit son engagement, dans la durée, au service du développement économique et social de de Djibouti. Par ailleurs, elle maintient son appui à Djibouti dans l’éducation et la formation professionnelle, le développement des infrastructures urbaines et l’essor du secteur privé, qui constituent des vecteurs essentiels de la lutte contre la pauvreté.

Pour plus d’informations sur les projets menés par l’AFD à Djibouti, visitez le site de l’agence.
JPEG

Dernière modification : 24/02/2016

Haut de page