Semaine des lycées français du monde (12-19 novembre 2017)

Avec une présence dans 137 pays, près de 500 établissements et 350 000 élèves scolarisés de la maternelle à la terminale, la France est le pays qui dispose du plus important réseau scolaire au-delà de ses frontières.

Les lycées français à l’étranger proposent un enseignement conforme à l’exigence des programmes de l’Éducation nationale française. Ils sont porteurs de valeurs universelles – tolérance, humanisme, égalité des chances, curiosité intellectuelle, promotion de l’esprit critique... – et permettent de suivre une scolarité sans rupture, de la maternelle au baccalauréat.

En accueillant parmi ses élèves (plus de 60 % des effectifs) des enfants des pays d’accueil et des étrangers tiers, le réseau contribue au rayonnement de la langue et de la culture française. En cultivant la communication et la compréhension interculturelles, il forge des affinités durables entre ces élèves et la France.

La Semaine des lycées français du monde

La Semaine des lycées français du monde a lieu, pour la première fois, du 12 au 19 novembre 2017. Cette semaine vise à valoriser ce que représente le système éducatif français à l’étranger et aura un impact aussi bien local qu’à l’échelle du réseau. Tous les lycées français du monde peuvent proposer des événements et des activités éducatives.

Au lycée français de Djibouti

Le Lycée français de Djibouti accueillera du 10 au 14 novembre plusieurs rencontres consacrées à la prise en charge des élèves à besoins éducatifs particuliers. Une conférence et plusieurs tables rondes seront animées ainsi par Mme Nathalie Groh, président de la Fédération français des DYS (troubles d’apprentissages).

Le lycée organisera par ailleurs un cross d’établissement. Les élèves pourront également participer à des rencontres entre classes des différents lycées (publics et privés) de Djibouti autour du thème de la citoyenneté.

Enfin, plusieurs animations pédagogiques en mathématiques, sciences physiques et en sciences de la vie et de la terre auront lieu ainsi que la présentation d’une mallette pédagogique permettant d’apprendre à lire et à écrire dans les quartiers défavorisés de Djibouti. Cette mallette inspirée de « Phono » de Goigoux et Cèbe, a été réalisée dans le cadre d’une action de coopération avec le ministère djiboutien des femmes et de la famille.

Dernière modification : 14/11/2017

Haut de page