Restauration du temple protestant de Djibouti

A l’invitation de l’Institut français s’est déroulée dimanche 19 février une visite commentée du chantier de restauration du Temple protestant de Djibouti élevé en 1962 sur l’artère principale de la capitale.

L’architecte Nicolas Westphal, maitre d’œuvre de l‘opération, a évoqué les techniques de réhabilitation utilisées, le chantier-école ouvert aux jeunes issus des quartiers défavorisés et quelques inventions dans la composition architecturale, toujours au service d’une signification spirituelle. La réhabilitation de l’ensemble du bâti commencée en 2009 sous l’impulsion du pasteur Michaël Schlick est réalisée à 85% ; il reste à finir la grande salle ovale qui devrait ouvrir comme lieu de culte, de culture et de prière en juillet 2017.

JPEG

Dernière modification : 12/04/2017

Haut de page