La coopération économique

Les relations franco-djiboutiennes sont fortes et singulières. Une des priorités de l’Ambassade est de soutenir et de dynamiser les échanges économiques franco-djiboutiens, elle accompagne ainsi de nombreuses entreprises françaises.

Djibouti est historiquement un pays de commerçants caravaniers ayant une position géostratégique localisée à la croisée des mondes asiatique, européen et africain depuis l’ouverture du canal de Suez.

Djibouti souhaite profiter de ce positionnement pour devenir le « Dubaï de l’Afrique de l’Est » en ne s’affirmant plus uniquement comme un « lotissement » de bases militaires mais comme un hub régional logistique, numérique et financier.

C’est dans ce sens que de nombreux investissement ont été réalisés depuis les années 2000 principalement dans le secteur de la logistique. Situé sur le projet de la nouvelle route de la soie chinoise, Djibouti bénéficie également de nombreux investissements chinois depuis 2011 : La construction de nouveaux terminaux portuaires, de zones franches, d’une ligne de chemin de fer Djibouti-Addis Abeba sont les infrastructures qui devraient ancrer durablement Djibouti comme hub logistique d’Afrique de l’Est. Aujourd’hui, plus de 90% des importations éthiopiennes transitent par le port de Djibouti, porte d’entrée d’une des économies africaines les plus dynamiques.

Les points clefs de l’économie djiboutienne
  • Taux de croissance d’environ 6.5%
  • Inflation stable autour de 3%
  • Taux de change fixe : 1$ = 177.721 Djf
  • Monnaie librement convertible
  • Pas de contraintes liées au rapatriement des capitaux et fiscalité attrayantes

La relation économique bilatérale

Les relations franco-djiboutiennes sont fortes et singulières. Djibouti accueillera toujours favorablement des entreprises et investisseurs français tout en diversifiant ses partenaires économiques. La rencontre présidentielle entre Ismaël Omar Guelleh, Président de la République de Djibouti et François Hollande, Président de la République française en février 2017 est un symbole fort des liens et relations bilatérales entre les deux pays.

Après avoir oscillé pendant une vingtaine d’années (1990-2010) autour de 50 M EUR, les exportations françaises vers Djibouti ont nettement progressé à partir de 2011 (65,6 M EUR) et ont atteint 70 M EUR en 2014, soit un niveau jamais enregistré auparavant. En 2015, les exportations françaises ont augmenté de 23,5% par rapport à l’année précédente, et affichent ainsi le montant record de 86,5 M EUR. Les premiers postes d’exportations sont les produits des industries agroalimentaires (17 M EUR), les équipements électriques et ménagers (14 M EUR), ainsi que les machines industrielles, agricoles et diverses (10 M EUR).

Outre les entreprises créées il y a plusieurs décennies par des ressortissants français, on compte une dizaine d’implantations françaises, notamment la Banque du Commerce et de l’Industrie-Mer Rouge BCIMR (filiale de la BRED-Banque Populaire), Air France, CMA-CGM, Groupe Bolloré, Rubis, Casino.

Accompagner les entreprises françaises

Une des priorités de l’Ambassade est de soutenir et de dynamiser les échanges économiques franco-djiboutiens. L’Ambassade a ainsi accompagné de nombreuses entreprises françaises, autant dans la prospection de nouveaux marchés et débouchés (veille, mise en réseau, analyses sectorielles, etc) que dans la concrétisation de projets d’importances et de secteurs divers. Elle a notamment contribué à la réalisation de projets d’investissement à Djibouti (usine de dessalement de Doraleh) tout en accompagnant de manière constante, et selon leurs souhaits, les autorités djiboutiennes (renforcement de capacités, Projet PPP, etc.)

Le Groupe d’Affaires France - Djibouti

Créé en novembre 2017 sous l’impulsion de l’Ambassade de France, le GAFD est un groupe d’échange animé par 25 entrepreneurs français et djiboutiens. En fondant ce groupe, l’Ambassade de France et les acteurs économiques ont exprimé leur ambition partagée de renforcer les liens économiques entre les deux pays.

Le GAFD a vocation à améliorer les interactions entre entrepreneurs, valoriser l’attractivité de Djibouti auprès des investisseurs et renforcer les échanges bilatéraux dans un contexte de forte croissance. Pour cela, le groupe souhaite devenir un lieu d’échange, de réflexion et de proposition au service du développement du secteur privé notamment au regard des besoins en formation.

Le GAFD représente aujourd’hui un chiffre d’affaires total de près de 400 millions d’euros et 3 000 salariés. Le bureau est présidé par Mme Kadra Abdi Douksieh (présidente de Canal+ et de Nomad Télécom), il compte un vice-président, M. Stéphane Rémon (directeur général adjoint des Etablissements Coubèche) et deux membres, M. Nour Omar (directeur général de BSH Holding) et M. Bourhan Ali Mohamed (directeur général de Chab Express).

JPEG

Pour contacter le chargé de diplomatie économique en poste à Djibouti ou le service économique basé à Addis Abeba, rendez-vous ici.

Pour en apprendre davantage sur la situation économique de Djibouti, rendez-vous ici.

Dernière modification : 14/12/2017

Haut de page