Le groupe d’affaires France – Djibouti reçoit le ministre de la Justice

Les membres du Groupe d’Affaires France – Djibouti (GAFD) ont accueilli ce mercredi 17 octobre 2018, M. Moumin Ahmed Cheick, ministre de la Justice et des affaires pénitentiaires, chargé des droits de l’Homme.

Dans son discours d’ouverture, M. Moumin Ahmed Cheick a évoqué le travail mené par son ministère en faveur de la modernisation de la justice ainsi que les efforts déployés pour fluidifier les procédures judiciaires et améliorer le climat des affaires. Ces réformes visent à rétablir la confiance des entreprises et à favoriser le développement économique de Djibouti.

M. le ministre a souligné sa volonté de faire de la sécurité juridique des investissements une priorité. Evoquant les réformes entreprises à ce titre, il a abordé la refonte et l’entrée en vigueur d’un nouveau Code civil et d’un nouveau Code de Procédure civile en avril 2018, ainsi que la restructuration et l’informatisation des juridictions avec l’aide de l’Union européenne. L’amélioration du climat des affaires passe par la confiance dans la justice, qui doit se tenir aux côtés du secteur privé.

Au cours des échanges qui ont suivi, les chefs d’entreprises du GAFD ont abordé la question des délais, de l’impartialité de la justice et de l’exécution des décisions rendues. La question de l’accessibilité des textes de loi a également été soulevée. Les membres du GAFD ont tenu à remercier le ministre de la Justice et des affaires pénitentiaires pour ses réponses franches et ouvertes. Ce denier leur a fait la promesse de revenir dans un an pour faire le point sur les problématiques abordées.

Dernière modification : 17/10/2018

Haut de page