L’Adjudant-chef Houssein Karié Elmi décoré de la Légion d’honneur.

JPEG
Le 11 octobre 2015, aux premières heures du jour, l’Adjudant-chef (ER) Houssein Elmi Karié s’est vu remettre les insignes de chevalier de la Légion d‘honneur par M. Louis Duvernois, sénateur français et président du groupe d’amitié France-Pays de la Corne de l’Afrique du Sénat, en présence de M. Serge Mucetti, ambassadeur de France, du général Zakaria Cheikh Ibrahim, Chef-d ’Etat-major général des Forces armées djiboutiennes, du général de brigade Philippe Montocchio, commandant des Forces françaises stationnées à Djibouti, et de nombreux anciens combattants réunis pour l’occasion.
Né en 1924, il s’engage en février 1944 dans le bataillon Somali et débarque à Marseille un an plus tard. Il participe aux affrontements de la pointe de Grave et de Soulac du 15 au 21 avril 1945. Puis, il rejoint le secteur de la Rochelle et participe aux combats meurtriers de réduction de poche de la Rochelle. Affecté au groupe nomade autonome à son retour à Djibouti, il termine sa carrière en 1969 avec le grade d’adjudant-chef.

Cette cérémonie s’est déroulée dans la maison du combattant djiboutien située sur le boulevard Charles de Gaulle. Ce site a bénéficié de travaux de rénovation financés par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre et l‘Institut national du Bleuet de France dans le cadre des célébrations du 70ème anniversaire de la fin de Seconde guerre mondiale.
Cette maison est le siège de l’Office national des anciens combattants djiboutiens et celui de l’association des anciens combattants de Djibouti, qui rassemble environ 1000 anciens combattants ou ayants droits. Actuellement, les deux plus âgés des anciens combattants sont nés en 1919 et ont participé à la Seconde guerre mondiale, tout comme cinq de leur compatriotes toujours présents à Djibouti. L’association les soutient eux, leurs proches et les veuves et orphelins des familles d’anciens combattants de passage. Elle leur fournit notamment des aides financières, alimentaires et médicales, et constitue un lieu d’accueil pour eux en cas de besoin.
Cette cérémonie illustre les liens profonds entre la France et Djibouti. Elle constitue une reconnaissance de l’engagement de ceux qui se sont battus pour libérer les terres françaises et un acte essentiel de transmission de mémoire aux nouvelles générations djiboutiennes et françaises.

Lors de son allocution, M. Serge Mucetti a déclaré : "Adjudant-chef Houssein Karié Elmi, vous êtes un vétéran de l’armée française. Avec tous les combattants du bataillon Somali, avec tous les soldats de l’Armée d’Afrique d’où qu’ils viennent, vous êtes un héros. En cette année du 70ème anniversaire de la Libération, la France vous honore en vous décernant la Légion d’Honneur. Chaque fois qu’on remet une telle décoration, c’est une façon de dire à tous ceux qui se sont sacrifiés, d’où qu’ils viennent : merci.
Ayant combattu pour la liberté du monde, vous devez, vous et vos compagnons, auprès des jeunes, partager votre sagesse et leur dire que le droit de vivre en paix, la liberté et la démocratie n’ont pas de prix".

Pour lire le discours complet, cliquez ici.

JPEG
JPEG
JPEG

Dernière modification : 07/11/2015

Haut de page