Huguette Ndiaye, V.I.E. contrôleuse de gestion, Vinci

Les entreprises françaises sont nombreuses à investir à l’étranger. Elles emploient chaque année plusieurs milliers de jeunes professionnels. Pour faciliter leur développement, la France a créé le statut de Volontaire International en Entreprise (V.I.E.) qui permet de confier à un(e) jeune diplômé(e), une mission professionnelle à l’étranger. Saviez-vous que plusieurs d’entre eux se trouvent à Djibouti ?

PNG

Huguette, qu’est-ce-qui t’a conduit à Djibouti ?

Après avoir validé mon master 2 en gestion internationale des entreprises à l’Université de Lille, j’ai travaillé dans le secteur public dans le domaine de l’analyse économique. Par la suite, je me suis tournée vers le privé où j’ai exercé des fonctions de gestionnaire.

De par ma « biculturalité », j’ai toujours été en contact avec tout ce qui touche aux relations et missions franco-africaines. C’est assez naturellement que j’ai souhaité poursuivre ma carrière professionnelle en étant sur le terrain, à l’étranger, ce qui me permet de vivre de l’intérieur la réalité d’un nouveau pays.

Même si mon choix ne se portait pas prioritairement sur la Corne de l’Afrique, les opportunités de mission qui correspondaient à mes aptitudes et à mon profil m’ont amenée ici, à Djibouti. Cette première expérience d’expatriation professionnelle sur le long terme se présente plutôt bien. Les conditions d’accueil que m’a réservées mon entreprise sont très bonnes et Vinci a grandement facilité mon installation et mon adaptation à mon nouvel environnement.

Quelle est ta mission au sein de Vinci ?

J’ai été engagée comme contrôleuse de gestion. Ce poste m’amène à travailler avec les différents services (finance, travaux, achats, RH, …). Mon rôle principal est de fournir à ma direction des analyses économiques et financières, nécessaires au pilotage opérationnel de l’entreprise.

Pour cela, je suis chargée d’élaborer des procédures et outils de gestion, je contribue à définir les objectifs des chantiers, j’analyse les dépenses et j’assure le reporting financier. Afin d’améliorer les performances de l’entreprise, il faut donner aux opérationnels les informations qui les aident dans la prise de décision, c’est dans ce but que j’élabore et pilote le processus budgétaire.

Quelles sont les activités de Vinci Construction à Djibouti ?

Partenaire depuis plus de 7 ans de l’Office National de l’Eau et Assainissement de Djibouti (ONEAD), VINCI Construction Grands Projets intervient principalement sur des projets qui permettent d’améliorer les conditions d’accès à l’eau pour la population djiboutienne.

Vinci intervient à toutes les étapes du cycle de l’eau en proposant des solutions modulables et adaptées à notre Client et au contexte local, du captage de l’eau brute dans les nappes phréatiques, en passant par divers procédés de traitement, par le stockage, l’adduction et la distribution aux consommateurs.

Au total Vinci Construction Grands Projets a installé plus de 150 Km de nouvelles canalisations, construit plus de 6 000 m3 de nouveaux ouvrages de stockage, ce qui a permis d’améliorer le rendement de production et de distribution. On intervient actuellement à Djibouti ville, Balbala, Obock, Dikhil et Arta.

L’accès à l’eau potable est pour la population une nécessité et l’une des bases du développement du pays auquel Vinci Construction Grands Projets contribue.

Dernière modification : 17/06/2018

Haut de page