Formation du RAID Djiboutien

Le jeudi 26 octobre 2017, l’équipe du RAID de la police nationale djiboutienne a pris part à un exercice de simulation d’une attaque terroriste avec prise d’otages à l’hôtel « Les Acacias ». Cet exercice clôturait 15 jours d’une formation aux techniques d’intervention et de contre-terrorisme dispensée par la coopération de sécurité française.

JPEG
L’exercice de mise en situation du RAID s’est déroulé sous le regard des formateurs de la Force d’Intervention de la Police Nationale française, du ministre de l’Intérieur, M. Hassan Omar Mohamed, du directeur général de la police nationale, le colonel Abdillahi Abdi Farah et de l’ambassadeur de France, M. Christophe Guilhou accompagné du colonel Eric Huguet, responsable de la coopération de sécurité intérieure.

D’importants moyens ont été déployés afin de simuler l’intervention d’une force de réaction d’urgence dans le cadre d’une prise d’otage et démontrer ainsi les techniques maîtrisées par l’unité d’intervention rapide de la police nationale.

Perfectionnement au contre-terrorisme

Plusieurs agents du RAID français ont dispensé une formation de 15 jours au profit des 30 policiers du RAID djiboutien. Le stage s’est déroulé à l’Académie où les policiers ont pu perfectionner leurs connaissances et techniques à travers de nombreux exercices de tir et de mises en situation (prises d’otages, progression en milieu clos).

Cette unité d’intervention rapide est appelée à réagir dans l’urgence en cas d’attaque terroriste. Cette année, l’exercice a permis à la jeune unité d’élite djiboutienne de se focaliser sur la maîtrise des techniques de contre-terrorisme, de déploiement tactique en milieu clos, d’utilisation du matériel et de réaction rapide.

La coopération de sécurité : action essentielle

Le ministre de l’Intérieur a souligné l’importance de ce type d’exercice dans un contexte sécuritaire marqué par les terribles attentats qui ont frappé Mogadiscio le samedi 14 octobre dernier. Il a par ailleurs salué la qualité de la coopération bilatérale avec la France et la nécessité de poursuivre ces exercices afin de permettre aux policiers d’assurer pleinement la sécurité de la société djiboutienne dans le cadre des missions régaliennes de l’Etat.

L’ambassadeur de France a également mis l’accent sur l’importance de la coopération en matière de sécurité intérieure dans le contexte d’instabilité régionale. Il ainsi rappelé que la France se tient aux côtés de Djibouti pour assurer la sécurité de son territoire. Le partage de l’expertise du RAID français est l’une des nombreuses actions de coopération en la matière et contribue aux efforts conjoints en termes d’entraînement, d’encadrement et d’équipement des forces de sécurité.

A l’issue de l’exercice, les policiers du RAID ont obtenu un certificat marquant la fin de leur formation.

Dernière modification : 07/11/2017

Haut de page