FFDj : premières participations au défilé djiboutien

A l’occasion du 40e anniversaire de l’indépendance de la République de Djibouti, les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) ont défilé le 27 juin 2017 dans la capitale avec les forces armées et de sécurité djiboutiennes ainsi que, pour la première fois, avec les autres contingents militaires étrangers actuellement basés à Djibouti. La précédente participation française datait de 2007, lors du 30e anniversaire de l’indépendance du pays.

Cette cérémonie, qui s’est déroulée sous le haut patronage du Président de la République de Djibouti et en présence d’autorités internationales civiles et militaires, a débuté par un défilé aérien auquel la base aérienne 188 a participé avec deux Mirage 2000-5. Premières forces étrangères implantées à Djibouti, les FFDj ont aussi pris la tête du défilé à pied avec près de 140 militaires du 5e régiment interarmes d’outre-mer (5e RIAOM), devant les troupes américaines, italiennes, japonaises, chinoises puis djiboutiennes. La matinée s’est achevée par un défilé motorisé.

Cet événement d’envergure à Djibouti a rassemblé 3 500 hommes et femmes ainsi que près de 400 véhicules et aéronefs.

Cette commémoration marque également les 40 ans des FFDj. Avant juin 1977, date de la création de l’état djiboutien, les militaires français servaient au titre du territoire français des Afars et des Issas.

Avec 1 450 militaires déployés, les FFDj forment le contingent le plus important de forces de présence françaises en Afrique et la première base opérationnelle avancée sur la façade Est de ce continent. Autorisée par le traité de coopération en matière de défense signé en 2011 avec Djibouti, cette présence permet de mettre en œuvre la coopération militaire franco-djiboutienne mais aussi régionale, tout en assurant la protection des ressortissants français.

Les FFDj constituent une plateforme stratégique, opérationnelle et logistique en mesure d’accueillir mais également de projeter rapidement des forces en cas de crise dans la sous-région, vers l’océan Indien ou encore le Moyen-Orient. Elles offrent par ailleurs une capacité d’aguerrissement unique centre d’entrainement au combat et d’aguerrissement au désert

Parmi leurs missions, les FFDj apportent un soutien logistique essentiel au profit des bâtiments et des aéronefs français et étrangers engagés dans les opérations de lutte contre la piraterie, notamment l’opération Atalante.

Sources : État-major des armées
Droits : EMA

Dernière modification : 14/08/2017

Haut de page