FFDj : l’ambassadeur de France en visite à bord du chasseur de mines Lyre

Le 4 mars 2018, M. Christophe Guilhou, ambassadeur de France à Djibouti, a visité le chasseur de mines Lyre en mission dans les chenaux d’accès de cet important point d’appui des forces françaises.

JPEG

Cette visite a été l’occasion de présenter l’importance des opérations de guerre des mines dans la région de Djibouti. L’ambassadeur s’est vu présenter les spécificités des routes d’accès au port de la capitale et les méthodes mises en place par la marine nationale pour tenir à jour ses bases de données des fonds marins.

L’ambassadeur a pu constater le haut niveau des moyens de guerre des mines français. Cette présentation, comprenant une intervention de plongeurs démineurs, a permis de montrer l’excellence du sonar des chasseurs de mines, capable de « voir le fond » et même d’observer les mouvements des hommes en plongée. Le diplomate s’est également intéressé à leurs expériences de déminage sous-marin.

Enfin, un repas officiel au carré commandant de la Lyre a permis des échanges plus larges sur l’intérêt et l’importance de ces opérations régulières de guerre des mines aux abords de Djibouti. Celles-ci participent à la sécurisation de la navigation des forces navales françaises et des navires de commerce vers le port de Djibouti.

Les FFDj constituent un point d’appui majeur pour les forces navales françaises grâce notamment aux capacités offertes pour l’entraînement interarmées et aux facilités de relâches sur une voie maritime de première importance. Dernier port capable de soutenir les bâtiments avant d’aborder l’océan Indien, une quarantaine de bâtiments militaires français font escale annuellement à Djibouti.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Dernière modification : 19/03/2018

Haut de page