FFDj : formation d’un bataillon ougandais prochainement déployé

Du 3 février au 3 mars 2018, les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) ont réalisé une formation en Ouganda au profit des Uganda People Defense Forces (UDPF). Armée par treize soldats du 5e régiment interarmes d’outre-mer (5e RIAOM), renforcée par trois membres d’une équipe médicale des FFDj et de 5 soldats des forces américaines et britanniques, cette formation avait pour mission de former un bataillon ougandais qui sera prochainement déployé en Somalie au sein de l’African Union Mission in Somalia (AMISOM).

JPEG

Le camp de Singo, le peace support operations training camp (PSOTC) est un environnement propice à cette formation. Champs de tir, village de combat, salles de cours, tous les moyens sont réunis pour parfaire la formation de ces soldats motivés.

Le détachement, sous le commandement du capitaine Frédéric a supervisé l’instruction individuelle du combattant dans des domaines aussi variés que l’armement, le tir, le secours au combat, les déplacements en groupe, les règles d’engagement, la topographie ou encore la conduite à tenir en présence d’engins explosifs improvisés. L’investissement et la motivation des cadres ont permis d’atteindre les objectifs fixés par l’Africa Contingency Operations Training Assistance (ACOTA), responsable de la formation qui dure 3 mois au total. Cet environnement entièrement anglophone et propice à l’échange interalliés, a permis de nouer des liens solides avec nos frères d’armes américains, britanniques et ougandais.

À la fin des 4 semaines d’entraînement, la cérémonie de clôture de la formation s’est tenue en présence de son Excellence madame Stéphanie Rivoal, ambassadeur de France en Ouganda.

Cet environnement entièrement anglophone et propice à aux échanges interalliés, a permis de nouer des liens solides avec nos frères d’armes américains, britanniques et ougandais. Ce type de partenariat entre le 5e RIAOM et les forces ougandaises permet de réaffirmer l’intérêt des formations délivrées par les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDJ) au profit de ses partenaires de l’Afrique de l’est. Les FFDj inscrivent ainsi leur action dans la préparation opérationnelle des unités composant l’African Union Mission in Somalia. Le prochain détachement d’instruction opérationnel est déjà en préparation pour le mois de juin 2018.

Les Forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) sont implantées à Djibouti conformément au traité de coopération de défense signé en 2011 avec ce pays. La base opérationnelle avancée (BOA) qui les accueille, offre aux armées, à l’instar de la BOA de Côte d’Ivoire, des capacités diverses : véritable réservoir de forces, elle participe à la défense des intérêts français, au soutien logistique des opérations sur le continent, tout en contribuant aux actions de coopération militaire au profit notamment de plusieurs pays africains. Par ailleurs, les forces françaises stationnées à Djibouti soutiennent leurs partenaires de la communauté économique régionale de l’Afrique de l’Est en vue de consolider leurs capacités militaires, notamment dans le cadre de leur participation aux opérations de maintien de la paix.


Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Dernière modification : 11/04/2018

Haut de page