FFDj : exercice de sauvetage et d’évacuation de type « Mascal »

Le 6 octobre 2017, les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) ont réalisé un exercice de sauvetage et d’évacuation de type « Mass Casualties » (Mascal). Le scénario s’est construit autour d’une attaque d’envergure dans la capitale d’un pays proche de Djibouti.

JPEG
Régulièrement, le centre médico-chirurgical interarmées et l’escadron de transport 88 Larzac travaillent ensemble dans le cadre des évacuations sanitaires. Afin de renforcer l’efficacité de leur action, les FFDj ont organisé un exercice de type Mascal impliquant un grand nombre de blessés à gérer et mettant en application la prise en charge médicale sur le terrain, l’évacuation sanitaire et le traitement au centre médico-chirurgical interarmées.

A l’aube, le C160 de l’escadron de transport 88 a déployé les plastrons et l’équipe médicale chargée de préparer les futurs blessés sur la piste de Chabelley. A 7h05, le décollage de l’avion a marqué le déclenchement de l’alerte pour les équipes du centre médico-chirurgical interarmées et le personnel mécanicien de l’escadron de transport. Ce dernier avait pour mission de configurer, le plus rapidement possible, la soute en vue de l’évacuation sanitaire. En moins de 90 minutes, 30 brancards et le matériel technique spécifique ont été installés dans l’avion et positionnés afin de répondre aux différents degrés d’urgences médicales.

A 9h30, le C160 a quitté le parking de la base aérienne 188 pour récupérer les blessés. Dès leur arrivée sur le parking aéronautique de Chabelley, les équipes de secours et l’équipage ont rapidement pris conscience de la situation en évaluant l’état de santé des blessés fictifs. L’équipe médicale s’est mise immédiatement en action afin de hiérarchiser les différents cas et apporter les premiers secours.

40 minutes après le poser, les blessés les moins graves ont été amenés à bord du C160 et installés sur les civières. A 11h, les blessés les plus graves ont été embarqués et placés en queue d’appareil afin de faciliter leur prise en charge par les équipes de secours, qui attendaient le C160 sur le parking de la base aérienne 188.

L’exercice Mascal, conduit dans des conditions au plus proches de la réalité, a permis d’évaluer, dans les délais les plus brefs, la capacité à mobiliser les moyens de secours français face à une situation de crise majeure.

Les FFDj constituent une plateforme stratégique, opérationnelle et logistique en mesure d’accueillir mais également de projeter rapidement des forces en cas de crise dans la sous-région, vers l’océan Indien ou encore le Moyen-Orient. Elles offrent par ailleurs une capacité d’aguerrissement unique centre d’entrainement au combat et d’aguerrissement au désert

Parmi leurs missions, les FFDj apportent un soutien logistique essentiel au profit des bâtiments et des aéronefs français et étrangers engagés dans les opérations de lutte contre la piraterie, notamment l’opération Atalante.

JPEG

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Dernière modification : 11/10/2017

Haut de page