FFDj : Mentoring au profit des militaires ougandais

Du 29 juillet au 12 août 2017, deux officiers des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj), , ont été projetés en Ouganda au profit des forces armées ougandaises (Uganda People Defense Forces -UPDF) pour participer à la validation de la formation opérationnelle de l’état-major et de deux bataillons, comprenant au total plus de 2 500 hommes.

Intégrés au sein d’un détachement articulé autour d’éléments britanniques du 1st Battalion The Rifle, de Danois et d’Américains, les militaires français ont participé à l’évaluation du field training exercice en terrain libre (FTX) de l’Uganda Battle Group XXIII (UGABAG XXIII).

Cet exercice, de deux semaines, clôture la formation menée dans le cadre du programme international de l’Africa Contingency Operation Training and Assistance (ACOTA) et permet à l’UGABAG XXIII de s’entraîner avant d’être projeté en fin d’année en Somalie au sein de l’African Mission in Somalia (AMISOM).

Les deux officiers français, concentrés sur le « mentoring » des deux bataillons et notamment sur le travail de leur état-major respectif, ont apporté leurs savoir-faire tactiques et techniques aux soldats de l’UPDF, complétant ainsi la formation donnée par les personnels de l’ACOTA.

Basé sur des scénarios complexes et réalistes, cet exercice a permis aux différents échelons de commandement de s’entraîner à la rédaction des ordres, à leur diffusion et à leur mise en œuvre dans le cadre d’actions civilo-militaires, de défense de base opérationnelles avancées, de saisie de point, d’escorte de convois et de contrôle de zone. Les soldats ougandais se sont montrés réactifs, efficaces et ont fait montre d’une application rigoureuse des conseils qui leur ont été donnés, tirant au maximum profit des retours d’expérience des opérations en cours dans leur zone de responsabilité.

Les officiers des FFDj participent à ce type d’exercice depuis trois ans dans le cadre de la coopération opérationnelle avec l’Ouganda, et cette mission vient illustrer l’attention portée à l’entretien des liens étroits existants entre les FFDj, l’Ouganda et les nombreux partenaires alliés présents dans la zone de responsabilité permanente (ZRP) des FFDj.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Dernière modification : 14/09/2017

Haut de page