FFDj : Les forces françaises forment un bataillon djiboutien

Du 5 au 30 août 2018, un détachement d’instruction opérationnelle (DIO) des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) a conduit plusieurs formations au profit du bataillon djiboutien (BATHIIL 6) au camp d’entraînement de Maryam. Le BATHILL 6 sera prochainement déployé en Somalie, au sein de la mission de l’Union Africaine en Somalie (AMISOM). Ce DIO était placé sous la responsabilité de la 1re compagnie du 5e RIAOM.

JPEG
Après une instruction au profit des cadres et du centre opérations (CO) du bataillon, le DIO a pris en charge la formation de ses 4 compagnies d’infanterie. Au cours de cette phase, les instructeurs ont rappelé les actions élémentaires, puis présenté les missions et procédés que les compagnies auront à mettre en œuvre en Somalie. Le CO a quant à lui travaillé sur un exercice se rapprochant au plus près de la situation sur le théâtre et des missions qui lui seront données. L’objectif de cet exercice était de guider le CO dans la rédaction de ses ordres, tout en faisant découvrir au détachement l’environnement réel d’un théâtre d’opérations. L’élaboration et la rédaction d’un ordre tactique ont enfin permis de jouer un exercice de synthèse de 24h pour l’ensemble des compagnies.

Cette action de coopération, rendez-vous majeur entre les FFDj, le 5e RIAOM et les Forces Armées Djiboutiennes, a permis de renforcer l’aptitude opérationnelle du bataillon. A quelques mois de son déploiement en opération, le DIO du 5e RIAOM a également mis en évidence les points forts et les axes de travail du bataillon, lui permettant ainsi d’avoir une approche concrète des réalités opérationnelles qui seront bientôt les siennes.

Les 1 450 militaires des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) sont implantés à Djibouti conformément au traité de coopération de défense signé en 2011 avec ce pays. La base opérationnelle avancée (BOA) qui les accueille, offre aux armées, à l’instar de la BOA de Côte d’Ivoire, des capacités diverses : véritable réservoir de forces, elle participe à la défense des intérêts français, au soutien logistique des opérations sur le continent, tout en contribuant aux actions de coopération militaire au profit notamment de plusieurs pays africains. Par ailleurs, les forces françaises stationnées à Djibouti soutiennent leurs partenaires de la communauté économique régionale de l’Afrique de l’Est en vue de consolider leurs capacités militaires, notamment dans le cadre de leur participation aux opérations de maintien de la paix.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Dernière modification : 15/10/2018

Haut de page