Examen d’Officier de Police Judiciaire

Les 5 et 6 mai 2019, 13 gendarmes djiboutiens se sont présentés à l’examen d’OPJ, au terme de deux années d’une solide préparation. Au programme cette année : le rôle du ministère public et la garde à vue.

JPEG

Les 5 et 6 mai 2019, 13 gendarmes djiboutiens se sont présentés à l’examen d’OPJ, au terme de deux années d’une solide préparation.
Bel exemple de la coopération de sécurité intérieure, ce cursus est animé de longue date par un gradé supérieur de la Gendarmerie nationale, qui s’appuie sur une équipe d’enquêteurs et de magistrats djiboutiens.
Très proche du modèle français, régulièrement actualisé, le programme de formation permet aux futurs OPJ d’acquérir les connaissances juridiques, techniques et technologiques nécessaires pour exercer efficacement leurs fonctions au sein des brigades territoriales et de la section de recherches. »

Dernière modification : 08/05/2019

Haut de page