Conférence sur Albert Bernard, jeune administrateur colonial mort en défendant la population djiboutienne

Le procureur général honoraire de Lyon, M. Jean-Olivier Viout, est actuellement à Djibouti pour dispenser une seconde formation aux magistrats djiboutiens dans le cadre de notre coopération bilatérale.
Historien reconnu et président de l’Académie de Savoie, il a donné une conférence à l’Institut français de Djibouti sur Albert Bernard, jeune administrateur colonial tué dans le cadre de ses fonctions de commandant du cercle de Dikhil.

JPEG

M. Viout, fabuleux orateur, a retracé le parcours de ce personnage étonnant, passionné et humaniste qui tenta de défendre la population djiboutienne parmi laquelle il vivait, au péril de sa vie.

Pas moins de 150 personnes ont fait le déplacement à l’IFD pour l’occasion. Était notamment présent l’ancien chef du Conseil de gouvernement, M. Ali Aref, qui est intervenu dans les débats à l’issue de la conférence.

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page