Achèvement du projet de lutte contre l’insécurité alimentaire avec Action contre la faim

Le mardi 25 juillet 2017, à Bonta, une cérémonie de remise d’ouvrages a marqué l’achèvement du projet de lutte contre l’insécurité alimentaire mené depuis plus de 9 mois par Action contre la faim avec le soutien de la France. Environ 200 personnes étaient présentes dont le sous-préfet d’As-Eyla et des chefs de villages.

Ce projet mené par les associations Action contre la faim et EVA en lien avec les autorités djiboutiennes a été décliné en deux actions : la construction d’infrastructures par les habitants et un don d’aliments prêts à l’emploi pour lutter contre la malnutrition des enfants en bas âge.

La France a soutenu ce projet à hauteur de 500 000 euros (environ 105 millions FDJ) au titre de l’Aide Alimentaire Programmée (AAP). L’accomplissement de ce projet marque une nouvelle fois l’engagement de la France contre l’insécurité alimentaire à Djibouti, il a ainsi permis d’accompagner plus de 300 familles des régions de Dikhil et de Tadjourah et contribué à l’aide alimentaire de 2 350 enfants.

Construction d’infrastructures par les habitants

Après avoir identifié plusieurs chantiers potentiels en lien avec les autorités locales, la population et l’association EVA, Action contre la faim a coordonné plusieurs travaux d’infrastructures de base entre février et juillet 2017.

L’objectif de cette action intitulée « argent contre travail » était de donner du travail aux populations des villages avoisinant les projets afin de leur permettre de gagner un revenu tout en construisant des infrastructures utiles à leur quotidien (puits, retenues d’eau, pistes d’accès, fosses à ordures, incinérateurs de déchets hospitaliers, plants d’arbres pour le reboisement, etc.). C’est ainsi que 335 familles ont pu bénéficier de l’accompagnement et du travail généré par la construction de 17 infrastructures de base.

Retrouvez le reportage réalisé par la RTD à l’occasion de la cérémonie de remise des ouvrages.

Don d’aliments prêts à l’emploi

Le soutien de la France en coopération avec l’agence suédoise de coopération au développement a également permis de remettre un stock de 73 tonnes d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi (« Plumpy Nut ») au Ministère de la Santé Publique les 6 et 7 mars 2017. Ces aliments thérapeutiques permettront de lutter directement contre la malnutrition des enfants en bas âge dans le cadre du Programme National de Nutrition.

Les chiffres-clés
  • 2 350 enfants de moins de 5 ans vont bénéficier de 73 tonnes d’aliments prêts à l’emploi
  • 335 ménages soit 1 675 personnes ont bénéficié du programme « argent contre travail » dont au moins 50% de femmes
  • 10 localités rurales concernées Dikhil et Tadjourah
  • 17 infrastructures de base ont été réalisées
  • 500 000 euros de financement français

Dernière modification : 09/08/2017

Haut de page